agenceduvoyageacheval.com propose plus de 400 voyages à cheval en France et dans le monde entier. Randonnées équestres, séjours équestres, voyage à cheval, pour cavaliers et non cavaliers, débutants et confirmés. Nous connaissons particulièrement le tourisme équestre aux USA, ou la Mongolie, que ce soit en mode routard ou en cheval aventure. Le voyage à cheval, la rando cheval, n'ont plus de secrets pour nous.
Spécialistes depuis plus de 40 ans (débuts en 1974) de l'équitation western, du monde western, des séjours en ranch, du convoyage et transhumance de bétail et du convoyage de chevaux.

USA, les grandes villes de l'est

L'Est des Etats-Unis se compose de pas moins de 20 états, certains tous petits, témoignage du passé historique du pays. C'est ici qu'arrivèrent les pilgrims, les premiers colons qui allaient s'installer sur la côte avant que le territoire ne soit trop "juste" et que les aventuriers ne partent en quête de nouveaux espaces.

Il en reste un florilège d'états différents, chacun avec ses intérêts et particularités. Nous ne nous arrêterons que sur certains d'entre eux.

Au nord, à la frontière canadienne se trouve le Vermont. C'est le pays de l'été indien et du sirop d'érable. L'urbanisation est très faible, ce qui est surprenant sur l'est du pays, et ses "montagnes vertes" sont un paradis pour les randonneurs.

Le Massachussets, et Cape Cod notamment, a vu arriver le célèbre Mayflower. C'est ici que sont arrivés les pilgrims, les pères pèlerins, les premiers colons britanniques fuyant les persécutions religieuses. Avant de débarquer, la centaine de passager signe un pacte définissant les règles et principes de leur vie en commun. Ce sont les bases d'une démocratie locale respectant les croyances de chacun, l'une des sources de la pratique démocratique américaine. C'est ici que naîtra Thanksgiving, quand un an après leur arrivée les pèlerins remercient le seigneur de leur survie.

Le chapelet des villes du nord-est cache des trésors de petites villes côtières aux maisons tout droit sorties des albums photo de la "vieille Angleterre". Sur la côte, ne ratez pas les crabes, notamment dans le Maine.

New York, la ville qui ne dort jamais. Ma ville préférée au monde. Ville cliché par excellence, elle n'en reste pas moins époustouflante avec un rythme bien à elle et des panoramas à couper le souffle. Prévoyez une journée pour visiter la Statue de la Liberté et Ellis Island. Impossible de rester indifférent face aux photos, aux valises, aux couchettes, à cette immense pièce où l'on questionnait les immigrants avant de leur accorder le fameux sésame qui leur permettra de rentrer dans le pays. New York est la ville à photographier par excellence. Des gratte-ciels immenses aux petites maisons de Greenwich, l'architecture offre une diversité que l'on a tendance à oublier quand on ne pense qu'à la célèbre Skyline. Perdez-vous dans les petites rues, flânez à Central Park –mieux, allez monter à cheval à Central Park !- , remontez la Cinquième Avenue en faisant du lèche vitrine face aux plus grandes enseignes du monde, allez jusqu'à Brooklyn et revenez à pied par le Brooklyn Bridge. Enfin prenez le ferry pour vivre le coucher de soleil depuis la mer. Quand vous verrez les derniers rayons du soleil illuminer les façades de la ville, vous comprendrez pourquoi cette ville rend accroc.

Washington D.C. (District of Columbia), la capitale, à ne pas confondre avec l'état à l'autre bout du pays, a tout pour plaire. Elle est bien sûr le siège des institutions américaines et une visite s'impose à la Maison Blanche, au Capitole, à la Cour Suprême, mais la ville abrite un nombre impressionnant de musées (la plupart gratuits) et de bâtiments remarquables. Le Lincoln Mémorial, avec sa statue géante de l'ancien président, le grand obélisque (dédié au premier président des Etats-Unis), le mémorial à la 2ème guerre mondiale, mais aussi aux vétérans du Vietnam et de la Corée. La Bibliothèque du congrès est la plus grande du pays avec 36 millions de livres (3 fois plus que notre BNF). Le musée de l'air et de l'espace est le plus visité du pays. Ville spacieuse, propre, agréable et riche, elle a tout pour plaire et attire autant d'étrangers que d'américains en pèlerinage dans leur capitale.

rando cheval dans l'Est Américain

La Floride n'est pas seulement le paradis des retraités américains, des plages de sable blanc et des keys. Saviez-vous qu'il y avait une véritable culture cowboy locale ? Le cowboy de Floride des 19ème et début du 20ème siècle est différent de celui du Texas ou de Californie. Les cowboys de Floride n’utilisent pas le lasso pour attraper le bétail. Leur outil principal est le fouet et les chiens. Les animaux, vaches et chevaux, de Floride sont petits. La vache native de la région pesait en moyenne 300 kilos, avec de longues cornes et de grands pieds. Les cowboys n’ayant pas besoin d’une corne pour leur lasso, la plupart n’utilisaient pas de selle western, préférant les selles McClellan. Si certains portaient de hautes bottes pour se protéger des morsures de serpents, la plupart portaient des brogans (sorte de bottine militaire). Ils portaient des chapeaux de paille bon marché et des ponchos pour se protéger de la pluie. Le bétail fut introduit en Floride à la fin du 16ème siècle. Pendant le 17ème les propriétaires des ranchs étaient des espagnols qui approvisionnaient les garnisons espagnoles et Cuba. Ceux-ci faisaient appel à quelques vaqueros espagnols, mais la main d’œuvre était surtout indienne. Les maladies et les guerres finirent par mettre fin aux ranchs espagnols au début du 18ème siècle. Les indiens commencèrent alors à rassembler le bétail abandonné mais ils furent déplacés par le gouvernement américain au 19ème siècle. Au milieu du 19ème les blancs géraient de grands troupeaux sur les espaces ouverts de Floride du sud et du centre. Ces troupeaux devinrent critiques lors de la guerre de sécession, un groupe militaire étant formé pour les protéger des raids des soldats nordistes. Après la guerre, les troupeaux de Floride étaient essentiellement destinés aux marchés du Golfe du Mexique et de Cuba.

Le Kentucky reste un état où l'agriculture est encore importante. C'est le pays des chevaux. C'est ici qu'a lieu le Kentucky Derby, l'une des courses hippiques les plus connues du monde. Elle a lieu le premier samedi de mai à Louisville. Réservée aux chevaux de 3 ans, elle se court sur 2000 mètres et est dotée d'un prix de plus de 2 millions de dollars. Plus de 150 000 spectateurs assistent à chaque édition de cette course. L'état est considéré comme le berceau du whisky américain, notamment dans le comté de Bourbon. Il existe d'ailleurs une route touristique sur le thème du whisky, la Bourbon Trail. C'est aussi le pays de la musique bluegrass et accessoirement l'état où General Motors assemble ses corvettes.

L'Indiana n'a pas seulement donné son nom au plus célèbre archéologue du cinéma et vu naître Michael Jackson. C'est ici qu'ont lieu de nombreuses courses automobiles et que se trouve le fameux anneau de vitesse d'Indianapolis. La plus ancienne, remontant à 1911, est la célèbre 500 Miles d'Indianapolis, une couse d'Indy Cars.

Bien sûr c'est dans cette partie du pays que l'on retrouve toutes les grandes villes, Détroit, Chicago, Boston, Miami… Chacune a son attrait, son intérêt. Encore une fois, il vous faudra faire un choix !



Nos randonnées dans l'Est des USA :




DESTINATION SEJOURPRIX
1Rando cheval aux Etats-Unis, ranch en Géorgie Séjour équestre en ranch au pays de Scarlett O’Hara, Géorgie, USA
Ref : EUSSEGE01

Séjour équestre

Prix de base

825 €

8 jours
dont 7 jours à cheval
2Rando cheval aux Etats-Unis au Vermont Séjour équestre à Montagne du Vermont, Vermont, Etats-Unis
Ref : EUSSEVT01

Séjour équestre

Prix de base

1510 €

jours
dont 4 jours à cheval





Retour